Comment créer une campagne d’emailing et éviter le SPAM

Penchons-nous sur l’emailing. Qu’il s’agisse d’une newsletter ou d’un email marketing, toucher efficacement ses prospects / clients est de plus en plus difficile. Entre les filtres anti-spams et le nombre incommensurable d’emails reçus, nous allons essayer de reprendre les différents critères qui permettront d’accroître vos chances de toucher vos interlocuteurs.
 


 

Emailing : la structure HTML

Structure en tableau

Lorsque l’on réalise un email, il est conseillé de réaliser une structure en tableau.

Has-been allez-vous me dire !

Pas tant que cela lorsque l’on sait qu’il s’agit de la structure la mieux optimisée pour la compatibilité sur les différents webmails et sur les logiciels de gestion de mails.
En effet, lorsque l’on réalise une structure plus standard (avec des <div>, par exemple), il y a des soucis d’interprétation de certains éléments CSS comme les marges ou <div> flottantes.

N.B : ne pas définir des cellules de moins de 4px de haut (problèmes de prise en compte sur certains logiciels)

Mettre un doctype

Comme pour une page internet, il faut utiliser un doctype dans votre email pour éviter les erreurs d’interprétation. Il est conseillé d’utiliser un doctype XHTML 1.0 Strict ou HTML5.

Intégrer les styles dans le code

Les blocs CSS sont mal interprétés voir ignorés par certains gestionnaires de mails. Il est donc conseillé, dans la mesure du possible, d’intégrer directement le CSS dans son code HTML comme dans l’exemple ci-dessous :

<td align="center" width="640" height="20"> 
<a style="color:#ffffff; font-size:12px;" href="#">
<span style="color:#ffffff; font-size:12px;">
Voir le contenu de ce mail en ligne
</span>
</a>
</td>

Limiter l’utilisation d’images

Il faut utiliser les images avec parcimonie dans les emails.

Pourquoi ?

D’une part, la plupart des webmails et logiciels bloquent les images. L’internaute doit accepter la publication des images (nous le savons bien, moins l’interlocuteur est sollicité, plus les chances d’acquisition augmentent).

Si l’email n’est composé que d’images, aucune information ne sera visible avant la validation de l’internaute : c’est fâcheux n’est-ce pas ?

D’autre part, il faut faire attention à votre ratio textes / images pour éviter de tomber dans les spams. Un email disposant d’un fort pourcentage d’images aura plus de chances d’être considéré comme du spam par les filtres antispam.

Dans tous les cas, lorsqu’une image est utilisée, il faut optimiser sa taille pour éviter un temps de chargement important, lui définir un texte alternatif à l’aide de l’attribut ALT (ce message sera toujours visible en attendant l’approbation de l’internaute) et lorsque cela est nécessaire, le styliser pour permettre à l’internaute d’avoir un texte plus accueillant.

Float et marges (padding / margin)

Comme nous l’avons souligné un peu plus haut dans cet article, ces éléments ne sont pas pris en compte. Il ne faut donc pas les utiliser pour structurer votre email.

Couleur du background

Lors de la conception de votre email, faites attention à la couleur de votre arrière-plan. En effet, il est possible que certains styles ne soient pas pris en compte par les logiciels/webmails et par conséquent, qu’ils soient remplacés par les couleurs « par défaut ».

Cela peut être embêtant pour les liens par exemple. Si l’on utilise un background bleu et que la couleur du lien repasse par défaut : le lien sera difficilement visible, car bleu / bleu.

Pour éviter cela, on peut essayer de forcer l’affichage des couleurs en optimisant l’affichage de la couleur en le spécifiant dans le style du lien, mais également dans un span à l’intérieur du lien :

<a style="color:#255D5C;" href="www.mon-site.com">
<span style="color:#255D5C;">
Créé pour Mon-Site.com
</span>
</a>

Lien de désinscription

Cela permettra aux internautes de se désinscrire facilement de votre liste d’envoi d’email. Outre le fait que ce soit obligatoire, cela permettra à l’internaute de se désabonner plutôt que de vous signaler en tant que spam.

Lien navigateur

Proposez un lien qui permet l’affiche de l’email dans un navigateur. Malgré le respect de toutes les préconisations, il se peut qu’un internaute n’arrive pas à visualiser votre email. Il ne faut pas le frustrer, donc autant lui proposer un lien lui permettant de visualiser l’email à partir d’un navigateur.

Emailing : responsive design

Aujourd’hui, l’utilisation des mobiles et des tablettes est de plus en plus courante.

Qui n’a pas configuré sa messagerie sur son Smartphone ?

De par leur démocratisation, nous nous devons de prendre en compte ces nouveaux formats dans la réalisation des emails. L’emailing responsive design est donc de mise. Pour cela :

  • Définir la meta viewport :
<meta name="viewport" content="width=device-width" />
  • Définir vos Media dans le <head> de votre page pour redimensionner les blocs.
<style type="text/css">
 @media all and (max-width: 480px) {
 body{margin:0  !important}
 #et2{font-size: 13px !important;padding: 42px 0 110px !important;}
 }
</style>

Emailing : le contenu

Mots à éviter dans l’objet de l’email

L’objet de votre email doit inciter l’internaute à l’ouvrir, mais il ne doit pas être racoleur !

Voici une liste d’expression et de mots clés (non exhaustive) à utiliser avec parcimonie pour ne pas être pris en grippe par les filtres antispam.

Évitez l’utilisation des expressions suivantes :

  • Achetez maintenant
  • Facilité de paiement garantie
  • Visitez notre site internet
  • Vous avez été sélectionné
  • Pourquoi payer plus
  • Ne pas supprimer
  • Travailler chez soi
  • Gagnez du temps
  • Temps limité
  • Appelez maintenant
  • Commandez maintenant
  • Doublez votre revenu
  • Cliquez ici
  • Call now
  • Abonnez-vous
  • Gagnez 100 euros

 
Et des mots clés suivants :

  • Gratuit
  • Stop
  • Vacances
  • Viagra
  • Satisfaction
  • Nouveauté
  • Casino
  • Cash
  • Crédit
  • Caché
  • Marketing
  • Millions d’euros
  • Opportunités
  • Comparer
  • Prêt
  • Jeu
  • Concours
  • Gagnez
  • Jouez
  • Offre
  • Argent
  • Promo
  • 50%
  • prix

Objet du mail : nom du destinataire

La personnalisation de l’email sera un facteur clé pour améliorer la performance de votre campagne. En effet, un internaute sera plus à même d’ouvrir votre email s’il présente un aspect unique et directe. Autrement dit, si l’objet et le contenu de l’email comporte le nom – prénom et/ou le nom de l’entreprise du destinataire, vous augmentez significativement le taux d’ouverture et de transformation de celui-ci.

Signes de ponctuation, smileys et majuscules : c’est non !

Évitez toutes techniques de push comme les signes de ponctuation à répétition ou les majuscules. En effet, c’est autant de techniques qui augmentent vos chances de tomber dans les griffes des filtres antispam.

Soigner le début de l’email : c’est un facteur clé !

Il s’agit de la portion de l’email qui retient le plus l’attention de l’internaute et des filtres antispam. Il faut donc  aller à l’essentiel et mettre en avant l’objet du message, le nom de l’expéditeur et du destinataire.

Les options de partage : c’est oui !

Mettre à disposition de l’internaute des solutions de partage vers les réseaux sociaux est autant de chance que l’information que vous faites passée soit partagées et relayés sur le web.

Mettre en avant l’expéditeur de l’email : c’est également oui !

N’hésitez pas à personnifier votre email en ajoutant une photo, un message et les coordonnées de la personne qui envoie l’email. C’est autant d’éléments qui rassureront votre internaute, qui lui permettront d’identifier d’un coup d’œil l’expéditeur et qui ajouteront de la proximité !

Emailing : avant l’envoi

Tester l’email !

Avant d’envoyer le mail, il est intéressant de tester l’email avec les principaux gestionnaires de mails pour vérifier que l’email ne comporte pas d’éléments flagrants de blacklistage ou de bugs graphiques. Vous verrez, vous serez souvent surpris !

Configurer le serveur d’envoi de mail

Pour éviter d’être considéré comme SPAM, il faut avant tout utiliser un serveur bien configuré pour l’envoi d’email. En effet, la majeure partie des mails passés en spam vient du fait que l’expéditeur n’est pas bien identifié. Pour être sûr de limiter les risques, il est primordial :

  • de disposer d’enregistrements PTR (Pointer Records) ou de DNS inversé
  • d’éviter les serveurs disposant d’une configuration expéditrice en « open relais » (serveur intermédiaire entre l’expéditeur et le destinataire)

Vérifier l’IP d’envoi

Il est judicieux de vérifier l’IP avec laquelle on envoie les mails pour vérifier qu’elle n’est pas déjà blacklistée par certains serveurs. Voici deux outils différents vous permettant de vérifier l’état de votre IP :

Bien cibler ses clients

Pour éviter que les internautes mettent vos emails en spam, il faut bien cibler votre base d’adresses email. En effet, si vous envoyez des emails à des personnes qui n’ont aucun intérêt pour vos produits ou services, il y a de fortes chances qu’un grand nombre de vos emails soit signalé en tant que spam et que votre IP soit automatiquement blacklisté par les opérateurs.

Bien choisir le moment de l’envoi

Que ce soit des particuliers ou des professionnels, des cadres ou des femmes au foyer, des adolescents ou des personnes âgées, pendant la semaine ou lors des vacances, il y a des périodes plus propices que d’autres pour l’envoi d’emails. En fonction de votre cible, pensez à la période à laquelle l’internaute et son environnement sont les plus aptes à recevoir votre information.

Emailing : après l’envoi

Analyser les performances de votre campagne d’emailing

C’est sûrement l’un des points clés de l’emailing. Pour réussir et améliorer ses performances, il faut prendre le temps d’analyser les retours de sa campagne. Plusieurs indicateurs clés de votre campagne sont à analyser en détail :

  • Le nombre d’emails correctement délivrés
  • Le nombre d’emails ouverts
  • Le nombre de désabonnements
  • Le nombre de clics générés
  • Le nombre de conversions

 
N.B. : attendez plusieurs jours avant de faire cette analyse. Il se peut que des internautes ne consultent pas leur emails le jour même.

Traiter les problèmes

Après l’envoi, il est important de supprimer les adresses email qui ont renvoyé un message d’erreur, mais également de prendre en compte les demandes des personnes mécontentes. En effet, cela donne toujours des informations pour un meilleur ciblage lors de la prochaine campagne d’emailing.

Rappeler les personnes ciblées

Lorsque vous envoyez votre emailing et que cela est possible, pensez à rappeler votre base client. En effet, il n’est pas rare qu’ils aient lu / consulté votre offre, mais par manque de temps, qu’ils ne vous aient pas contacté. Outre ce fait, cela montrera à vos prospects/clients l’importance des emails que vous envoyez et qu’ils ont une réelle valeur ajoutée.

Puis les relancer d’une nouvelle manière

Pour rejoindre le point précédent, relancer votre base d’une manière différente vous permettra d’être ancré un peu plus dans leur mémoire. Par exemple, leur envoyer un SMS, les rappeler, envoyer un courrier postal, etc.

N.B: Faites attention à ne pas être trop intrusif au risque de produire l’effet inverse.

Enfin, penser à la récurrence !

Votre première campagne n’a pas eu l’effet escompté ?
Ne vous découragez pas. Un meilleur ciblage, une analyse approfondie après chaque campagne et une communication régulière sont les secrets de la réussite.

Rédigé par Maxime Denizon : consultant webmarketing

8 commentaires sur “Comment créer une campagne d’emailing et éviter le SPAM”

Vous pouvez laisser une réponse ou un Trackback sur cet article.
  1. webmarketingeeks dit: #97

    Bonjour ,

    Vraiment article très intéressant.

    Vous avez traité tous les points intéressant :) j’espère bien , qu’il y aura un autre article qui traite la bonne façon de configuration de serveur d’envoi , parce que je trouve qu’il s’agit du point le plus important pour les gens de travail dans ce domaine.

    Bon courage à très bientôt

    • Bonjour,

      Effectivement, j’aborderai plus en détails certains points comme la configuration des serveurs d’envoi et IP, le responsive design et l’analyse des retours.

  2. Merci pour cet article très complet et intéressant !
    C’est la 1ère fois que je vois un article qui aborde tous ces points de façon simple et pratique :-)
    Bonne continuation

    • Merci beaucoup.

      Effectivement, l’emailing est de plus en plus complexe, mais toujours aussi flou.
      J’espère que cette base de travail pourra vous aider pour vos prochaines campagnes.

  3. Merci pour ces informations très utiles, pour ma part j’utilise Mail Chimp mais je ne cible que mes lecteurs qui se sont inscrits volontairement. Néanmoins, je souhaiterai en envoyer un peu plus pour faire connaître mon site, mais cela devient un peu plus compliqué.

    • Bonjour,

      Cela n’est pas forcément beaucoup plus compliqué, mais faites toujours attention à votre ciblage.
      MailChimp est très pratique. Il y a aussi Sendinblue dans le même style.

      Après s’il l’on veut automatiser l’envoi d’emails en fonction des interactions utilisateurs, il existe des solutions propriétaires très poussées, mais aussi très onéreuses.

  4. Franchement un article très exhaustif, pédagogue d’une grande simplicité, je garde sous le coude. J’attends la suite de votre article sur la meilleure façon de configurer un serveur d’envoi. wait and see ! En tous cas bravo !

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié.