10 pièges à éviter en référencement naturel

Comme nous le savons tous, le référencement naturel n’est pas une science exacte. Bien qu’il s’agit souvent d’une affaire de bon sens et d’une connaissance approfondie des outils que l’on utilise. Il n’est pas rare d’observer des erreurs grossières par manque d’informations ou de logique. Je ne blâme personne, car moi le premier, je me suis déjà fait abuser par des pratiques ou des idées reprisent par la majeure partie de la communauté SEO. En bref, n’hésitez pas à réfléchir par vous-même et à approfondir chaque idée avant de l’appliquer :

5 erreurs client en SEO
5 erreurs pro en SEO 
 

Les 5 erreurs des clients en référencement naturel

1. La méta KeyWords, c’est le must pour le référencement naturel !

Cela fait quelques années que je travaille dans le secteur du référencement naturel. Il s’agit de la phrase que j’ai la plus entendue depuis le début de ma carrière.
Je ne vous cache pas que le doute est permis. En effet, la Meta KeyWords était l’un des éléments de référence pour les moteurs de recherche lors de leurs lancements. C’est-à-dire, dans les années 90 et le début des années 2000.

Depuis les choses ont bien évolué. Les moteurs de recherche se sont démocratisés, les enjeux économiques se sont multipliés et la concurrence aussi. Pour continuer à proposer des résultats pertinents, les moteurs de recherche ont dû également évoluer en affinant leurs techniques d’analyse et donc, on diminuant l’impact de la Meta Keyword pour la rendre obsolète depuis quelques années.

Pourquoi la rendre inefficace ?

Car il y a eu trop d’abus. Les techniciens ont vite compris la puissance de cette balise et l’on se retrouvait avec des pages comme cela :

<meta name="keywords" content="électricien 82, électricité générale 82, entreprise d'électricité 82, installation automatisme portail 82, installation électrique 82, remise aux normes électriques 82, réparation électricité 82, électricien montauban, électricité générale montauban, entreprise d'électricité montauban, installation automatisme portail montauban, installation électrique montauban, remise aux normes électriques montauban, réparation électricité montauban, électricien tarn et garonne, électricité générale tarn et garonne, entreprise d'électricité tarn et garonne, installation automatisme portail tarn et garonne, installation électrique tarn et garonne, remise aux normes électriques tarn et garonne, réparation électricité tarn et garonne, électricien, électricité générale, entreprise d'électricité, installation automatisme portail, installation électrique, remise aux normes électriques, réparation électricité, 82, montauban, tarn et garonne, électricien, électricité générale, entreprise d'électricité, installation automatisme portail, installation électrique, remise aux normes électriques, réparation électricité, pose automatisation portails Tarn, pose climatisation Haute Garonne, pose climatisation Lot et Garonne, pose climatisation Montauban, pose climatisation Tarn, pose vidéosurveillance Haute Garonne, pose vidéosurveillance Lot et Garonne, pose vidéosurveillance Montauban, pose automatisation portails Montauban">

Il devenait donc impossible pour les moteurs de comprendre le réel attrait de la page tellement il y avait de mots clés présents. Du coup, les résultats des moteurs de recherche devenaient de plus en plus incohérents et cela risquait d’égratigner le « business model » des moteurs de recherche.

Confirmation de l’information par Matt Cutts, directeur antispam de Google



http://googlewebmastercentral.blogspot.fr/2009/09/google-does-not-use-keywords-meta-tag.html

2. J’ai acheté 500 liens pour 2 allopass !

Le titre de ce deuxième point se veut naturellement provocateur. Mais, je souhaite ainsi montrer à quel point ce type de prestation est comique. En effet, vous avez sûrement reçu quelques emails vous proposant d’acquérir 500 liens suivis par les moteurs de recherche pour 10€.

achat lien

À l’heure des mises à jour de Google visant à pénaliser les backlinks suroptimisés et toutes sortes de spams, il s’avère que ces pratiques deviennent de plus en plus risquées pour votre site internet. En effet, lorsque les liens sont réalisés (car ce n’est pas toujours le cas), je vous laisse juger de la qualité intrinsèque des liens que vous allez récupérer : sites de très basse qualité, réseaux de liens, sites internet n’ayant aucun rapport avec votre activité, etc.

D’autre part, avant de faire appel à ce genre de prestation, je vous invite à faire quelques devis auprès d’agences spécialisées dans le référencement naturel. Vous verrez que les tarifs sont nettement supérieurs pour une quantité de backlinks beaucoup plus faible.

En réalité, à l’instar du premier point, cette technique spammy marchait également il y a quelques années. Il suffisait d’acquérir un maximum de liens optimisés sur une requête cible et d’avoir une page optimisée pour voir son site décoller. Force de constater qu’il y a trop abus, les moteurs ont une nouvelle fois modifié leurs techniques d’analyse pour prendre en compte la qualité des liens reçus. En bref, un lien contextualisé sera plus pérenne pour votre site que 10 liens hors sujet.

3. Je fais du webmarketing, car je fais du référencement naturel

Beaucoup de personnes ne pensent qu’au moteur de recherche et au référencement naturel pour promouvoir leurs services ou produits : c’est une erreur !
Pour réussir sur internet (comme partout ailleurs), vous ne devez pas mettre tous vos œufs dans le même panier ! Il faut multiplier les sources d’acquisition de trafic pour deux raisons :

– Éviter de tout perdre si vous êtes soumis à une mise à jour de l’algorithme des moteurs de recherche. Lorsque l’on est pénalisé, on peut perdre jusqu’à 90% du trafic provenant du moteur. Autant dire que s’il s’agit de votre seul levier d’acquisition, vous n’avez plus qu’à mettre la clé sous la porte.
– Vous loupez sûrement de nombreux contacts ou clients. En effet, d’autres services web vous permettraient sûrement de développer significativement votre projet !

4. J’ai fait appel à un prestataire SEO, car il a un partenariat avec Google !

Il s’agit de l’argument phare des commerciaux ! Ils se présentent comme l’agence de référence en matière de référencement naturel, car elle dispose d’un partenariat avec Google.
Lorsque vous cherchez à en savoir plus, voici leurs réponses :

Le cas numéro 1

Commercial : « Euh oui, en faite ce partenariat nous permet d’être en première page de Google ! »
Oups, il s’agit justement d’un argument que dénonce formellement Google : https://support.google.com/webmasters/answer/35291?hl=fr

Moi : « Personne ne peut garantir la première page en référencement naturel… »
Commercial : « Ba écoutez, je vous passe un technicien qui sera plus à même de vous en dire plus »

Le cas numéro 2

Commercial : « Je vous confirme que c’est le cas ! On a un partenariat avec Google qui vous assure la première place dans Google. »

Stupéfait de l’assurance du commercial qui persiste et signe, je lui dis que ce n’est pas possible pour la raison évoquée dans le cas 1.

Commercial  : « Ba écoutez, je vous passe un technicien qui vous le confirmera. »

Souvent, le technicien nous informe, avec un ton dépité, qu’il s’agit de la certification Google Adwords et qu’il s’agit bien des liens commerciaux de Google et pas du référencement naturel.

google partner

Les discours commerciaux sont souvent très bien rodés et ils n’hésitent pas à mélanger deux types de prestations pour vous faire signer ! En effet, il existe des certifications Google, mais celles-ci n’ont aucun rapport avec le référencement naturel, mais avec le service Google Adwords : la régie publicitaire de Google qui permet d’acheter des espaces publicitaires sur des sites affiliés à Google et sur le moteur de recherche lui-même. Autant vous dire qu’il ne s’agit pas du tout de la même prestation !

5. Je suis le meilleur de la région, donc je serai le meilleur sur Google !

Il n’y a pas de relation entre votre magasin et votre positionnement dans Google, tout du moins lors des premiers mois. En effet, comme pour votre entreprise offline, vous avez dû faire vos preuves pour être considéré comme le meilleur dans votre région, il en est de même sur les moteurs de recherche. Bien entendu, si votre entreprise / produit / service est populaire et attractif, il y a de grandes chances qu’avec une minimum de travail vous soyez bien reconnu, mais ce n’est pas toujours le cas, alors faites attention !

Les 5 erreurs des pros du référencement naturel

J’ai également souhaité mettre en avant les erreurs que l’on croise de l’autre côté du contrat, c’est-à-dire les erreurs fréquentes des professionnels du référencement.

6. Plus j’ai de pages indexées, plus je suis balaise aux yeux de Google

Professionnels du SEO, il faut arrêter de croire que plus votre site disposera de pages dans l’index de Google, plus vous serez important à ces yeux !
En effet, il faut bien faire la différence entre page qualitative et page inutile.

page indexee

Comment fonctionnent les moteurs de recherche ?

Un outil d’analyse scrute, une par une, les pages de votre site que vous souhaitez indexer et il analyse le code source pour tenter de comprendre votre contenu. Cela demande de l’énergie et de l’espace disque pour comprendre, classer et indexer chaque page et donc, par conséquent, de l’argent…

Pourquoi faut-il limiter le nombre de pages indexées ?

Comme l’indexation coûte de l’argent au moteur de recherche, il ne souhaite pas indexer les pages qui n’ont aucun intérêt pour l’internaute pour diminuer ses coûts, c’est la raison pour laquelle il lutte contre les pages dupliquées ou à faible valeur ajoutée. Il est donc conseillé de limiter le nombre de pages indexé quitte à ne pas indexer certaines pages de votre site internet.

7. WordPress, c’est génial : j’ai plein de modules donc je n’ai pas besoin de toucher au code

En effet, WordPress est un système de gestion de contenu très performant et efficace. La base de WordPress est très bien conçue et elle permet un bon référencement. Malheureusement, on ne peut pas en dire autant de tous les modules que l’on peut greffer sur ce CMS. Lorsque vous souhaitez référencer un site internet, il faut un minimum de connaissance technique et limiter l’utilisation de modules lorsque cela peut être évité.

En effet, comme je le soulignais un peu plus tôt dans cette partie, il y a des modules qui peuvent être pratique et facile d’utilisation, mais qui sont vraiment « dégueulasse » (pour rester poli) en terme de référencement naturel. Il n’est pas rare de trouver des modules qui ajoutent des centaines de lignes de codes à vos pages, ce qui dilue l’information présente et augmente significativement le temps de chargement !

 

8. Je mets du NoFollow sur mes liens désoptimisés pour que les moteurs suivent les liens optimisés

Lorsque je parlais de techniques qui m’ont également flouté. Je parlais de celle-ci que j’avais appliqué sur une partie des sites dont j’avais la gestion. A force de jouer avec le référencement naturel et pas avec ma tête, j’avais succombé à la mise en place de liens NoFollow sur des liens désoptimisés pour donner la priorité à des liens optimisés dans ma stratégie de maillage interne.

La réflexion était la suivante :

Lorsque vous réalisez un site internet, il peut arriver que vous disposiez de deux liens dans le même encart. Par exemple, lorsque vous gérez une boutique en ligne, qu’il y ai un lien sur l’image et un lien sur le nom du produit. En effet, on met un lien sur l’image pour faciliter l’expérience utilisateur et ne pas l’obliger à cliquer uniquement sur le nom du produit pour accéder à la fiche produit.

exemple liens doubles
Comme nous le savons tous, un lien texte est beaucoup plus pertinent pour le moteur de recherche et l’on souhaite absolument mettre en avant le lien optimisé (dans l’exemple ci-dessus, le lien texte « Batterie iPhone 4″). Malheureusement pour nous, le moteur de recherche va prendre en compte le premier lien de l’encart comme lien de référence, il va donc choisir le lien image !

Comme il est fâcheux de rester avec un lien moins optimisé, j’avais mis l’attribut rel= »nofollow » sur le lien image afin de dire aux moteurs de recherche de suivre uniquement le lien optimisé. Le tour était joué !

lien nofollow
Satisfait de ma magouille, j’attendais de voir les retombées, qui cela dit en passant, n’ont pas été au rendez-vous.

Pourquoi est-ce stupide d’utiliser un attribut rel= »nofollow » :

Je n’ai pas pris le temps de réfléchir à cela du fait que j’avais vu et lu régulièrement que cette technique était bonne pour le référencement naturel. Les retours n’ont pas été au rendez-vous, mais cela n’avait pas été pénalisant non plus durant le laps de temps où j’avais utilisé cette méthode.

Pourtant, si j’avais pris un minimum de temps pour réfléchir, j’aurais vite compris que cette technique était farfelue. En effet, quelle est l’utilité première de l’attribut NoFollow ?

L’attribut rel= »nofollow » a été mis en place pour dire aux moteurs de recherche que le webmaster qui a conçu la page ne garantit pas la qualité du site vers lequel il fait un lien.

Or, dans l’exemple ci-dessus, nous disons au moteur de recherche que la page vers laquelle on fait un lien n’est pas fiable alors qu’il s’agit d’une page de notre propre site ! De plus, nous nous contredisons juste en dessous en lui disant que la page de destination est finalement fiable…

 

9. Vous avez des bons tarifs ? Proposez tout votre catalogue aux comparateurs de prix : vous verrez, c’est top !

Comme j’ai déjà pu le souligné dans cet article : Comparateur de prix : attention référencement en danger, les comparateurs de prix sont un réel danger pour votre référencement naturel. Lorsque vous faites appel à un prestataire, veillez à ce qu’il ne propose pas tout votre catalogue aux comparateurs de prix. Le plus simple est de lui demander sa manière de procéder et qu’il respecte absolument l’intégrité et l’unicité du contenu de vos fiches !

10. La migration d’un site ? C’est un jeu d’enfant ! Ne vous inquiétez pas pour le référencement naturel de votre site.

Si vous avez un site en ligne et qu’un prestataire SEO vous dis cela, c’est qu’il ne l’a jamais fait ou que votre site ne comporte que quelques pages. En effet, la migration d’un site est souvent une phase périlleuse en terme de référencement naturel. Il faut créer une nouvelle version autant, voir plus performante que la précédente tout en veillant à ne laisser aucune URL en erreur 404. En effet, lorsque vous réalisez votre nouveau site internet, il y a de grandes chances que vos URL soient modifiées. Pour ne pas perdre l’ancienneté et le jus des anciennes URL, vous devez rediriger toutes les URL vers les nouvelles pages de destination. Autant vous dire que pour un e-commerce disposant de plusieurs milliers de produits, le travail est considérable et donc le budget alloué doit l’être tout autant !

Rédigé par Maxime Denizon : consultant SEO

9 commentaires sur “10 pièges à éviter en référencement naturel”

Vous pouvez laisser une réponse ou un Trackback sur cet article.
  1. Ah ! Le nofollow vers les pages moins importantes… Je le vois encore trop souvent celui là ;-)
    Le plus simple pour gérer le problème de liens en double sur une image et un texte dans les e-commerces est tout simplement de les fusionner les fusionner. Mais, cela implique d’aller toucher au code source, ce qui est souvent un facteur bloquant pour les clients car ils ne veulent pas prendre le risque de planter leur site pour une « petite bidouille SEO » :-/
    Pour info, j’explique comment résoudre les problèmes posés par les liens en double sur cet article : http://www.educaref.fr/liens-en-double/

  2. La migration d’un site ? C’est un jeu d’enfant ! > Quelle drôle de sensation de déjà vu:o
    La chute de réf suite à une migration est encore trop « négligée » et après il faut s’armer de courage pour remonter la pente (si si allez voir Analytics :p ).

    J’avais envie de réagir sur ce sujet. En ayant eut le cas d’une migration avec modules foireux qui a généré des 404 et une dégringolade SEO: Bonjour la galère !

    En tout cas merci de partager et continu !

    Ps: Une impression de déjà vu pour ton point 4:
    J’ai fait appel à un prestataire SEO, car il a un partenariat avec Google ! Le cas numéro 1. > Étonnant :P !

  3. Rien à ajouter mais que faire quand les agences de référencement ne cherchent plus à aider leurs clients mais juste les déplumer.
    Le référencement est un métier qui nécessite de l’expérience, du travail et du flair, dommage qu’il soit réduit par beaucoup à faire un nombre X de backlinks.
    Durant ces dernière années j’en ai vu une liste interminable de site web dont la balise title est vide..
    pire encore des annuaire qui accepte du contenu dupliqué
    .
    je me réjoui parfois quand je vois Google passer de temps à autre faire le ménage.

    • Bonjour,

      Je viens de finir une formation professionnelle courte de développeur (après avoir « bidouillé » des sites pendant quelques années) et ce que je peux dire, c’est qu’on insiste pas assez sur le remplissage de certaines balises dans le qui peuvent faciliter le référencement naturel (remplir aussi les alt pour les images). Je travaille actuellement sur la partie front du site statique d’une start-up et je suis en train de reprendre tous les html pour rajouter un maximum d’infos correctes utilisables par les moteurs de recherche.
      Merci pour cet article extrêmement instructif.

  4. Oh mon dieu la migration d’un site web, je pense que c’est l’une des étapes la plus délicate et périlleuse. Avec les redirections d’urls et le stress du client qui vous harcèle mais pourquoi je n’apparais pas de suite sur Google etc etc et tu lui répètes x fois les mêmes conseils :-D
    Sinon je recommande la magie en terme de SEO http://www.referencement-magie.com/, tu choisis ton type de sorcellerie que tu veux mettre dans tes liens. ;-)

  5. Je suis spécialisé dans le référencement et je peux confirmer qu’une migration ne se fait pas simplement, beaucoup de paramètres sont à prendre en compte.
    En effet peu d’agence peuvent prétendre être à la hauteur de gérer de A à Z une migration, je pourrais écrire des pages à ce sujet, mais pour faire court je vais vous donner un éléments très important:

    Lors d’une migration il ne faut surtout pas en profiter pour modifier ses contenus ainsi que toutes ses balises, il faut d’abord s’assurer que Google prend bien en compte la migration et que le moins d’erreurs ce soient produites et attendre une dizaines de jours pour confirmer que vos positions sont stable, une fois alors vous pourrez envisager les modifications de balises et contenus car un trop grand changement d’un coup Google pourrait très mal le gérer.

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié.